Cybersécurité des banques : les employés, premiers facteurs de risque – @Sekurigi

L’hameçonnage ciblé constitue la première cause d’exfiltration de données en milieu bancaire, toutefois il n’est réellement efficace que si le salarié en interne fait un faux pas. C’est en effet ce dernier qui ouvre la voie aux pirates en cliquant sur une pièce jointe ou en se connectant à un lien vers lequel il est… Lire la suite

Source: www.sekurigi.com

Des établissements situés en Chine, Russie, Allemagne, Suisse, France ainsi qu’aux États-Unis sont concernés et le montant des pertes s’élève à plus de 800 millions d’euros. La banque JP Morgan serait même encore sous le coup d’une attaque jusqu’à ce jour sachant que les pirates opèrent sur une période assez longue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s