De Locky à Petya : un ransomware peut en cacher un autre

Des chercheurs en sécurité informatique attirent l’attention sur Petya, un ransomware particulier aussi bien dans son fonctionnement que sa propagation.

Source: www.itespresso.fr

(…) Les documents associés sont dits « trop gros » pour être mis en pièce jointe. L’expéditeur, apparemment légitime, les a donc placés dans un partage Dropbox. Parmi ces fichiers figurent un exécutable 32 bits autoextractible représenté par l’icône du programme de décompression WinRAR. C’est lui qui contient la charge utile nécessaire à l’implantation de Petya.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s