Ransomware Locky : le cas AFP ou comment transformer l’expérience en leçon

L’AFP a été visée au moins deux fois par le rançongiciel Locky mais l’agence de presse a refusé le chantage des pirates. Une contribution d’un RSSI à partager.

Source: www.itespresso.fr

A chaque campagne, les pirates n’envoient pas la même pièce jointe, car sinon elle serait immédiatement découverte et neutralisée par les systèmes antivirus. Aujourd’hui, c’est une course dans laquelle les hackers ont quelques heures d’avance : c’est le temps qu’il faut aux éditeurs d’antivirus, même les plus réactifs, pour mettre à jour leurs bases de données et circonscrire la menace. Quelques heures au cours desquelles ces hackers peuvent gagner des millions…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s