Des start-up du web au service des dictateurs | Geopolis

Elles sont italiennes, américaines, allemandes ou françaises. Pour ces entreprises, la vente de matériel de surveillance de masse à des dictateurs est un

Source: geopolis.francetvinfo.fr

Au niveau international, il n’existe pour l’instant aucune manière de faire la différence entre la vente d’un logiciel «défensif» (de protection contre les tentatives de hack) et la vente d’un logiciel «offensif» (destiné à mener des tentatives de hack) à un gouvernement. 
Pour reprendre les mots du lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden : «Supposez toujours que tout le monde est sous surveillance

See on Scoop.itSécurité, protection informatique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s